La Conservation et la Restauration des œuvres d'art 

 

La Conservation regroupe l’ensemble des opérations qui ont pour objectif de retarder ou de prévenir la détérioration naturelle ou provoquée / induite des biens culturels.

 

On distingue deux types d’action :

  • La Conservation préventive : elle rassemble l’ensemble des interventions qui, par anticipation, limitent les causes de la dégradation en agissant soit sur l’œuvre, soit sur son environnement.

Ainsi, je pourrais être amenée à vous proposer des dispositifs de protection du revers de vos tableaux, et je vous délivrerai une série de conseils permettant de conserver vos biens dans les meilleures conditions possible, afin d’en assurer la pérennité (ex : contrôle de la température, de l’humidité relative, des vibrations absorbées par l’œuvre, de l’exposition à la lumière et aux rayonnements directs…)​

  • La Conservation curative : elle désigne l’ensemble des opérations qui traitent les effets de la dégradation sur l’œuvre, de manière à en stopper l’évolution.

Selon ce principe, je serai amenée à réaliser des opérations indispensables à la survie de vos œuvres en traitant les dégradations du support et/ou de la matière picturale.

 

La Restauration regroupe l’ensemble des actions entreprises, directement sur l’œuvre, afin de la valoriser et de lui redonner une unité qui en améliorera la lisibilité. Le restaurateur doit toujours veiller à ce que son action préserve l’intégrité esthétique et historique de l’objet.

La pose de pièce, le retrait des crasses et l’allègement du vernis, le comblement des lacunes, et la réintégration colorée (= la retouche) font partie des opérations les plus fréquentes que je serai à même d’entreprendre sur vos œuvres, le cas échéant.
 

Quelques restaurations de tableaux

 

Quelques restaurations de miroirs, trumeaux et cadres moulurés

Quelques chantiers de restauration 

Pour en savoir plus sur chaque chantier, cliquez sur la photo du chantier puis suivez le lien "Go to Link..."

Chapelle de la Vierge - Eglise Saint-Jean de Joigny (89)
Chapelle de la Vierge - Eglise Saint-Jean de Joigny (89)

Encadrement du chantier bénévole de restauration de la chapelle, organisé par la Fédération Rempart Bourgogne-Franche-Comté. En collaboration avec les restauratrices Morgane Duroux et Sarah Garel.

La Table du Rocher - Marsannay-la-Côte (21)
La Table du Rocher - Marsannay-la-Côte (21)

Restauration des peintures murales et des rocailles de cette ancienne auberge du XIXe siècle. En collaboration avec la restauratrice Juliette Rollier-Hanselmann, et les peintres en décor du patrimoine Marie-Paule Dubois et Yves Gourichon.

La Vierge de l'Apocalypse - Plafond peint de l'Ecole militaire d'Autun (71)
La Vierge de l'Apocalypse - Plafond peint de l'Ecole militaire d'Autun (71)

Encadrement du chantier bénévole de restauration du plafond peint, organisé par la Fédération Rempart Bourgogne-Franche-Comté. En collaboration avec la restauratrice Morgane Duroux.

Chalet Impérial - Vichy (03)
Chalet Impérial - Vichy (03)

En collaboration avec la restauratrice Alice Besson. Projet de restauration et de décoration du Salon de réception, au Chalet Impérial : - Restauration du plafond à caissons - Peinture de l'ensemble de la pièce (sol, murs et portes) - Création d'éléments décoratifs en bois (coffrages de radiateurs et de rideaux, cadres et cadre à charnière pour la projection d'images) - Dorure à la feuille d'or véritable (corniche, moulures et portes)

 

Mes prestations

Je suis spécialisée en restauration de peintures de chevalet. J’interviens également sur les peintures murales et les oeuvres polychromes (objets peints, cadre...)

 

Je réalise un constat d’état et des tests préalables pour chacune des œuvres que vous me confiez, de manière à déterminer leurs besoins spécifiques et opter pour les techniques et matériaux les plus appropriés.

Je travaille dans le respect du code déontologique de l’E.C.C.O. et de l’I.C.O.M., et en accord avec vos attentes, afin de vous garantir une restauration stable et réversible, qui apporte une meilleure lisibilité à vos œuvres et en assure leur pérennité. Pour en savoir plus...

 

 

De par son caractère unique, une œuvre est irremplaçable. Vous lui accordez une valeur affective toute particulière car elle est le témoin d’un artiste, d’une époque, d’une histoire, et elle mérite donc de traverser les siècles. Je me réjouis de contribuer à la sauvegarde de vos biens, en leur offrant une nouvelle jeunesse et en leur permettant ainsi de traverser les générations.

 

Je réalise des devis gratuits sur demande. N’hésitez pas à me contacter !

La déontologie de la Restauration contemporaine

 

Les origines de la Conservation-Restauration se mêlent à celles de la création artistique. De tout temps, les hommes sont effectivement intervenus sur les œuvres de leurs prédécesseurs, afin de les adapter aux goûts de leur temps ou de palier au phénomène irrémédiable de vieillissement des matériaux.

La profession de conservateur-restaurateur s’est constituée au fil des siècles mais elle n’a été véritablement théorisée qu’au cours du XXe siècle.

 

De profondes réflexions autour de la valeur des biens culturels, témoin du passé, et des avancées techniques et technologiques ont permis de définir les grands principes de la Restauration contemporaine. Les conservateurs-restaurateurs doivent désormais agir dans le respect du code déontologique préconisé par l’E.C.C.O. (Confédération européenne des organisations de Conservateurs-Restaurateurs) et l’I.C.O.M. (Conseil international des musées), afin d’assurer la sauvegarde des biens culturels, et leur transmission aux générations futures.

 

Dans mon atelier, j’applique scrupuleusement cette déontologie de la profession et je m’engage à respecter les trois grands principes de la Restauration contemporaine, qui reposent sur le respect de l’œuvre d’origine :

  • La réversibilité : du fait de l’évolution permanente de la réflexion autour de la Conservation-Restauration et du progrès des matériaux et technologies, toute intervention doit pouvoir être annulée. Ceci implique l’utilisation de produits réversibles.

 

  • La stabilité : les matériaux employés doivent être stables dans le temps et compatibles entre eux afin de garantir la stabilité de la restauration et son bon vieillissement.

                                               

  • La lisibilité : l’œuvre étant le témoin du passé, il s’agit de lui redonner une unité afin de la rendre plus lisible et ainsi de faciliter la compréhension de son message esthétique et historique.